L'ACTU


Entretien des sentiers du 03 octobre

Rien ne sera épargné au club vosgien, après les engins motorisés, les équidés, les randonnées  VTT sur les sentiers fragiles, voila une nouvelle manière de montrer son appartenance à ce je ne sais quoi. un flagrant non respect pour le travail d'entretien des sentiers.

 

                                                         Avant                                             Après


Courtavon 22 septembre

 

 Mise en place du balisage du circuit du plan d’eau



Plan d’eau de Courtavon

 

 

Le circuit pédestre circulaire en bonne voie.

Les panneaux directionnels (PHOTOS) sont près et seront mis en place très prochainement, ainsi que les signes du balisage, anneaux de trois couleurs différentes.

Ce circuit est scindé en trois parcours, l’un autour du Plan d’eau, un deuxième vers Courtavon et retour par la Montagne, puis le troisième, en direction de Liebsdorf par la Montagne, le Liebensberg et retour au plan d’eau par le GR.

Panneaux didactiques en bois

 

Le travail de restauration des deux panneaux didactiques se trouvant sur la commune de Ferrette , a été entrepris par Jean-Louis Schiro. De nombreuses heures y ont été consacrées, un réel travail d’orfèvre !! Un petit coup de ponçage effectué par Pierre Rey et l’aide de Roland Ortscheid pour la récupération en forêt ainsi que la remise en place. Ces panneaux se situes , pour l’un après le porche à l’entrée du château et l’autre au Don Bosco à l’entrée du chemin menant au Rossberg. (Août 2017)



Avril 2017

Réparation du petit pont à proximité du Cesarhof

 



2016

Raedersdorf

Mercredi 21 septembre

Mise en place du circuit circulaire du Banholz (voir circuits pédestres circulaires) 


       Au Plan d'eau de Courtavon

    Rencontre tri nationale le 12 juin

 

C’est avec un immense plaisir que nous accueillons nos amis randonneurs d’au-delà des frontières. Cette rencontre, marque d’une longue amitié  entre  nos trois associations, est renouvelée tous les ans à tour de rôle. Cette année nous  recevons nos amis Suisses et Allemands  au plan d’eau de Courtavon. Une marche commune est prévue  au départ de Liebsdorf. Celle ci nous mène à travers bois  sur la hauteur de Oberlarg. De là, au loin, niché au cœur du Jura Alsacien on devine derrière les bosquets le Château du Morimont. Nous découvrons La nature dans toute sa splendeur. Puis nous passons sur l’autre versant de  la  montagne en direction de Courtavon et son Plan d’eau. Là  nous apercevons en contrebas  la vallée de la Largue  et dans le lointain,la ligne bleu des Vosges.

Les personnes qui ne désirent pas marcher se rendent directement sur le site ou elles  auront la possibilité de flâner sur les abords du Plan  d’eau ou même d’en faire le tour. (environ 1h)

 

Le  Plan d’eau de Courtavon  occupe  29 hectares de terrain dans le Jura Alsacien à l’extrême sud de l’Alsace.

Ce site naturel exceptionnel est malheureusement négligé faute de financements, mais un syndicat

d’élus des villages environnants s’est formé afin de redonner un nouveau souffle à ce plan d’eau en s’aidant du crowdfunding. Le Plan d'eau de Courtavon est un joyau naturel au cœur du Jura Alsacien, là où le massif  du  Jura  forme  ses premiers contreforts en Alsace pour ensuite donner toute  sa mesure en Suisse et en Franche-Comté.

 

C’est donc dans un authentique écrin de verdure que ce  petit paradis  de  près  de   29 hectares, dont 19 hectares d’eau   s’étend, entouré de collines calcaires.  Un cadre magnifique pour un véritable lieu de loisirs  dont  les   ressources  ne  sont malheureusement pas exploitées pour  l’instant. A l’heure actuelle, il est possible      d’y pêcher, et les associations locales y organisent leurs animations ponctuelles  (repas, concerts, modélisme, feux d’artifices, etc.). Mais ce n’est là qu’une infirme partie du potentiel du plan d’eau !    

 

La Largue 

C’est le besoin d’eau qui a réparti nos villes, nos villages et nos fermes. La carte du monde humain n’est autre que celle de l’eau ». Cette phrase de Bernard Clavel, écrivain et poète Franc-Comtois s’applique si bien à la vallée de la Largue.
Cette vallée a été façonnée par son cours d’eau : La Largue. Elle prend naissance au pied du Jura Alsacien dans la commune d’Oberlarg pour se jeter, à 50 km de sa source, dans le plus important cours d’eau d’Alsace : l’Ill. Du jura naissant aux basses vallées alluviales, la Largue a d’abord sculpté dans les dunes de lœss de la préhistoire, un paysage tout en rondeur fait de vallées profondes et de collines forestières. Puis l’homme s’y installa. 
Au cours des siècles, la rivière fut tour à tour une douce compagne, apportant l’eau et enrichissant les terres de ses alluvions fertiles ou furies féroce, ravageant par ses crues les installations humaines. Aujourd’hui, grâce à une gestion intelligente, la qualité de l’eau s’est améliorée et Cincles plongeurs, Vanneaux Huppés sont revenus nicher. Le castor refait même son apparition, ce qui témoigne de la qualité environnementale de cette vallée

 

 

 

 

Origine du nom du village et des habitants

(source : Pascal Froehly)

On trouve des écrits sur Liebsdorf dès 1179 et le village ne doit pas être beaucoup plus ancien. En effet, le suffixe "Dorf" indique une localité nouvelle qui s'est bâtie sur des forêts défrichées, après l'an mille, alors que la population de la région augmente et doit chercher de nouvelles terres cultivables. Le blason de la commune, jusqu'en 1977, représentait d'ailleurs une gerbe de blé. Cette gerbe est restée en médaillon sur le nouveau blason qui rappelle le château du Liebenstein.

 

On sait peu de choses sur les origines de Liebsdorf. Le nom du village provient indiscutablement du nom du château du Liebenstein. A travers les siècles, on trouve plusieurs noms : Liebesdurf (1243), Liebesdorf (1314), Liebenstorf (1394), Liebstorff (1426), Lieboncourt ou Lebeucourt (1740), Liebsdorff (1803). Les habitants de la commune s'appellent donc d'Liebsdörfer en alsacien, ou Lebeucourtois en français

Légende du château du Liebenstein

 

On raconte que le fils du Comte de Ferrette aimait à se promener du Côté de Liebsdorf.

Un jour, il rencontra une jeune bergère dont la beauté l'éblouit.

Eperdument amoureux de la belle et n'osant lui déclarer sa flamme,

il exprima son amour en un poème qu'il grava sur la pierre où elle aimait se reposer.

Séduite par ce doux message, la bergère accepta aussitôt d'épouser le chevalier.

Hélas, fallait-il encore convaincre le Comte de Ferrette qui s'opposa à de telles épousailles.

Croyant l'exploit impossible,

le Comte exigea de la bergère qu'elle accomplisse quelque action extraordinaire qui la rende digne de ce mariage.

Confiante, la jeune fille lui proposa de goûter à ses mystérieux Poissons d'Or. Intrigué, celui-ci accepta.

Elle alla alors pêcher des carpes qu'elle prépara à sa façon et fit dorer à l'huile.

Conquis par les délices qui lui étaient proposés, le Comte accepta bien volontiers l'union de son fils et de la bergère.

Il leur fit construire un château sur la pierre témoin de leur idylle

endroit désormais connu sous le nom de Liebenstein qui signifie "pierre de l'Amour".

C'est ainsi que la Carpe frite devient un mets si prisé dans le Sundgau.

Programme de la journée

 

Nous nous retrouvons en premier lieu  place de l’église à Liebsdorf à 9h30.

Le départ de la marche se fera à 9h45.

Celle ci dure environ 2h30 avec un dénivelé de 200 m sur 6 km

Les non marcheurs continuerons le voyage jusqu’au plan d'eau de Courtavon

ou ils pourront profiter de la nature environnante en attendant le retour des randonneurs. 

Une visite guidée de 2 km est prévue, pour les amateurs, sur le site du plan d’eau.

 

Nous nous retrouverons tous à 12h45 pour un repas en commun

Le club vosgien de Ferrette

vous souhaite une agréable journée

 Renseignements Jean Luc  06 07 38 45 55

Inscription : participation à la marche

 

Réservation repas avant le 02 juin

cv-jura@kbleu.net

 

Documentation : recherche internet